fr | en | sp | de

Editorial du 25 mai 2019

 

Et pendant ce temps là ?

Souvent, certains d’entre vous qui nous aimez bien, s’inquiètent et nous interrogent : « Mais, pendant que vous n’êtes pas en représentation ou en répétition, chez vous, chez nous, à la Cartoucherie, que font-ils, que font-elles, les techniciens, les comédiens, les comédiennes. Où sont celles et ceux que nous espérons revoir très bientôt sous vos nefs ? ».
Nous sommes très touchés et nous vous remercions de cette affectueuse préoccupation. Voici donc quelques nouvelles.

Après que Taher Baig, il y a deux ans déjà, soit reparti à Kaboul pour y tourner son film Habibah,
Après que Dominique Jambert et Vincent Mangado soient partis en Bretagne tourner leur film Les Poissons Rouges d'après plusieurs épisodes de notre spectacle Les Ephémères,
Après que Omid Rawendah, Ghulam Reza Rajabi et Farid Joya soient partis tourner en Afghanistan et jouer dans le film de Louis Meunier, Kabullywood,
Après que Duccio Bellugi-Vannuccini soit parti à Turin mettre en scène Il Nostro Posto avec Le Teatro Communita,
Après que Shaghayegh Beheshti soit partie diriger Kaleidoscope, création collective accueillie par le théâtre expérimental du Théâtre National de Taipei, puis jouée à Macao,
Après que Sébastien Brottet-Michel soit parti au Brésil monter As irmãs siamesas (Les sœurs siamoises) de José Rubens Siqueira,
Après que Duccio Bellugi-Vannuccini et Martial Jacques soient repartis à Pondichéry tourner leur film, Non, mais je rêve ! sur les lieux même des origines d’Une chambre en Inde,
Après que moi, Ariane, je sois partie à Rio prêter main-forte à la création en portugais de la comédie musicale As Comadres d'après Les Belles-sœurs, la pièce québécoise de Michel Tremblay, dans l’adaptation et la mise en scène de René-Richard Cyr,
Après que Maurice Durozier soit, lui aussi, parti, à Rio, enregistrer Rêve Mouvant, son album de chansons, et reparti aux quatre coins du monde pour jouer Paroles d'acteur,
Alors que Arman Saribekyan répète actuellement son spectacle autour des Cahiers de Nijinski et qui sera joué en Arménie et au Kosovo,
Voilà que, ici même, au Théâtre du Soleil, Catherine Schaub-Abkarian, Virginie Le Coënt, Frédérique Voruz et Emmanuelle Martin participent à ce que, familièrement, nous appellerons Rien qu'des Femmes. Une sorte de petit festival-estival qui se déroulera en deux époques, du 6 au 16 juin puis du 20 juin au 7 juillet.
Alors, puisque vous vous êtes inquiétés d'elles, surtout, surtout, allez les voir !
À bientôt, n’est-ce pas ?
Ariane Mnouchkine

 

RIEN QU' DES FEMMES - PREMIÈRE ÉPOQUE DU 6 AU 16 JUIN 2019

Sous l’égide de la Compagnie Train de nuit  qui jouera
J'avoue que j'ai vécu...
Trio théâtral d'après Pablo Neruda, de et avec Marta dell’Anno, Victoria Delarozière et Virginie Le Coënt, mise en scène de Duccio Bellugi Vannuccini

et invitera
Lalalangue – Prenez et mangez en tous…
de et avec Frédérique Voruz
Samedi 8 juin 2019 à 18h

Récital de Kathak
Isabelle Anna – Samedi 8 juin 2019

Tascabilissimo !
de et avec Marta dell’Anno & Victoria Delarozière
Dimanches 9 et 16 juin 2019 à 14h30

Chant carnatique
Emmanuelle Martin – Samedi 15 juin 2019 à 21h30 9 à 21h30

Le grand bal du solstice et son barbecue
Dimanche 16 juin 2019 à 18h

Pour plus d'informations, demandez le programme !

 

RIEN QU' DES FEMMES - DEUXIÈME ÉPOQUE du 20 juin au 07 juillet 2019

Sous l’égide deS KATHAKALI GIRLS QUI JOUERONT
Le chant du pied – Voyage en Kathakalie
Trio danse et théâtre, de et avec Nathalie Le Boucher, Annie Rumani et Catherine Schaub-Abkarian, sous le regard de Simon Abkarian

ET INVITERONT
Kathak A kontre kourants
Danse contemporaine et Kathak par Isabelle Anna
Dimanche 23 juin 2019 à 18h

Chant et musique Baul
Musique traditionnelle du Bengale par Parvathy Baul
Samedi 29 juin 2019 à 22h

Pour plus d'informations, demandez le programme !

 

 

 

 

Lire nos lettres et éditos