fr | en | sp | de
  • Au fil des jours
  • Publication du 14/06/2020

À quoi sert un bateleur ?

 

Extrait du programme du spectacle « Guy Bedos au Gymnase » (1983)

 

À quoi servaient Bruscambille, Tabarin et les autres ?

À quoi servent leurs rares héritiers présents ? A

À quoi servent ces artistes de la réalité qui, devant 500, 1000 ou 10000 personnes, savent parler familièrement, gaiement, sévèrement de l'être humain ? 

Ils regardent les gens autour d'eux, nous regardent, regardent le peuple et le public parmi lesquels ils s'aperçoivent eux-mêmes. Le plus fort de leur art c'est cela : savoir se moquer de l'autre sans s'épargner soi-même ; reconnaître la part de soi dans l'autre. C'est à ce prix seulement que l'in peut dire à des gens qu'ils sont racistes en ne méconnaissant pas celui qui, en soi même, n'est qu'un raciste corrigé. C'est la plus probe et donc pour moi la plus belle forme d'humour.

À quoi sert Guy Bedos ? Il nous sert de franchise, condition essentielle de vie commune et denrée rarissime de nos jours.

Ariane Mnouchkine