fr | en | sp | de

Premiers Pas (Enfants de troupes)

4e édition du Festival

du 04 octobre au 11 novembre 2006

75012 Bombay
Création collective / Compagnie Act
Les Nègres
de Jean Genet / Compagnie Arts-en-sac / Cristel Alvez-Meira,
Roméo et Juliette
de Shakespeare traduit par Stuart Seide / Compagnie CGG / Muriel Sapinho
Les illusions vagues
d’après la Mouette de Tchekhov / Compagnie Moukden Théâtre / Olivier Coulon Lablonka
Kids
de Fabrice Melquiot / Bobine Théâtre / Anne-Laure Gourtay et Marjolaine Douchet

A propos

Cette année, la quatrième, nous plaçons notre festival sous cette bannière : Risques et Résistance.

Parce que depuis le commencement, cette aventure est un risque. Malgré le cruel manque d’argent, nous tenons, avec le Théâtre du Soleil, à continuer de défendre cet espace pour les jeunes troupes de théâtre.

Parce que depuis deux ans nous résistons sans subvention malgré les encouragements des pouvoirs publics.

Parce que, encouragés surtout par vous, le public qui nous conforte dans notre persévérance, nous avons réussi encore cette année à tenir debout. Chaque année le risque est plus grand de voir s’écrouler notre petit édifice.

Parce que nous constatons chaque année que l’idée de la troupe telle que nous la vivons est totalement à contre-courant de notre époque.

Parce que cette notion a de moins en moins d’espaces pour exister dans le paysage théâtral, nous croyons plus que jamais qu’il est nécessaire de continuer à offrir aux jeunes troupes un lieu à faire vivre pour jouer leur premier spectacle et rencontrer leur public.

Parce que, un risque en appelant un autre, en faisant confiance en notre rencontre avec les équipes artistiques, cette année quatre des cinq projets que nous programmons sont des créations.

Et enfin parce que nous n’oublions pas l’immense risque que prennent toutes ces jeunes troupes, qui montent leur premier projet avec uniquement leur créativité et leur énergie. Car faire une troupe de théâtre aujourd’hui demande un certain courage. C’est sans aucun doute la voie la plus difficile.

Pour toutes ces raisons, nous tentons de résister. On pourrait facilement nous traiter de fous. Fous de faire du théâtre dans une société ou presque tout tend à anéantir l’expérience collective vivante et non rentable financièrement. À notre époque qui se veut individualiste, nous opposons l’aventure des troupes et de leur public, aventure qui est, selon nous, la plus belle des routes de théâtre.

 Avec cinq jeunes troupes cette année, nous continuerons à lutter contre le désenchantement ambiant en vous accueillant chaleureusement dans un théâtre que nous nous efforcerons de rendre le plus beau possible.

Les artistes continueront aussi à vous rencontrer, avant ou après les spectacles autour d’un verre pour approfondir le débat que nous menons sur la troupe depuis la première année.

Ensemble, comme les trois premières années, nous pourrons continuer à résister pour que subsistent des espaces enchantés, nourriciers et féconds pour la sensibilité et l’intelligence.

Malgré toutes les difficultés énoncées, nous résistons car depuis le début vous nous prouvez que cela en vaut la peine. Continuons !