fr | en | sp | de
  • Soutien solidaire
  • Publication du 06/09/2021

Sous le ciel du Mahabharata – Stage

du 11 au 22 octobre 2021

Dirigé par Koumarane Valavane

 

 

DU 11 AU 22 OCTOBRE 2021 à ARTA

Horaires : 9h - 13h / 14h – 16h
Durée de la formation : 60h
Tarifs : 600€ (individuel) ; 1200€ (organisme)

Informations et inscritpions sur le site d'ARTA  ou au 01 43 98 20 61

 

 

1 — L’acte de naissance

Choisir quelqu’un dont vous ne connaissiez quasiment rien. Il peut être issu d’un fait divers, d’un évènement historique, d’une histoire, d’un récit, d’un roman, d’une pièce de théâtre, dont un acte vous a étonné, touché ou indigné…

Dans cet acte choisi, il y a deux choses : Celui qui a agi, appelé personnage, et vous, sur qui cet acte a une résonance particulière, un acteur-créateur.
Notre travail se base sur cet échange pour construire un récit qui tente de révéler les fils invisibles qui pourrait donner un sens à cet acte et à sa résonance particulière qu’elle provoque en vous.

2 — La plongée

L’espace sera imaginé comme un gigantesque corps maternel. Les participants seront invités à marcher, courir, jouer, se détendre jusqu’à retourner dans l’embryon. Cet état pourrait permettre de plonger dans son propre océan où sont enfouis les souvenirs, les rêves, les troubles, les désirs, les failles, autant de perles que nous pourrions offrir à l’autre. Ces plongées se poursuivront jusqu’à confondre notre océan à celui du personnage. Certaines perles remontées nous permettront alors de composer le fil du récit.

3 — L’écriture

Guidé par ces plongées, l’acteur tente d’imaginer les moments antérieurs et postérieurs à l’acte de naissance du personnage. Ces tentatives commencent toujours par des improvisations très ouvertes. Peu à peu les acteurs inventent des situations, d’autres personnages, d’autres actes fondateurs. Cela crée à la fois les premières contraintes dramaturgiques et de nouveaux champs d’exploration. A la lumière de ces découvertes, les improvisations, de plus en plus dirigée, deviennent des scènes écrites et incarnées.

Cette démarche explore le théâtre comme un voyage à la découverte de soi avec l’aide de l’autre : le personnage, les acteurs, le public.

 

 

Indianostrum Théâtre

Indianostrum Théâtre une troupe d’artistes permanents, un théâtre à Pondichéry, une famille d’artistes qui tissent une destinée commune et partagent une utopie : Préserver ce lieu de rencontres, d’échanges, de résistance, de réflexion, d’héritage et de récits. Indianostrum a des racines indiennes, francophones et européennes : Quatre comédiens issus de notre troupe travaillent actuellement avec Ariane Mnouchkine, Armel Roussel, Peter Brook, Caroline Guiela Nguen. La force des traditions et la vitalité théâtrale propre à l’Inde et les riches explorations dramaturgiques et scéniques européennes guident notre quête théâtrale.

Koumarane Valavane

Koumarane Valavane, diplômé d’une thèse en physique théorique, ancien comédien du Théâtre du Soleil, a fondé la troupe Théâtre Indianostrum en 2007 en Inde. Le projet initial était de créer une structure professionnelle capable de donner un statut social et professionnel aux membres de la troupe et d’inventer un mode de financement permettant de poursuivre une démarche artistique exigeante. Dans ses créations, il est question de la violence faite au nom d’une guerre ou d’un système, du sacré et des mythes, de la relation Homme-Femme dans la société indienne. Il a récemment dirigé un atelier de création au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris qui a donné naissance à sa dernière création : Oïkos, le reste est silence…

La dramaturgie de Koumarane Valavane s’appuie sur une écriture de plateau. Ce processus de création peut démarrer à partir d’un texte classique (Chandala l’impur ; Les rêves de Tipu), d’un fait-divers (Oïkos, Le reste est silence…), d’un personnage (Flying chariot(s) ; Alfonsina), d’un événement historique (la trilogie de Terre de cendres) ou d’un mythe (Kunti-Karna).